fr / nl

Service
Ponts thermiques

Un peu de théorie

Les ponts thermiques constructifs et géométriques

Il est utile, pour installer le contexte, de rappeler brièvement quelques notions liées aux ponts thermiques : c’est ce à quoi nous nous attachons dans cette partie.

Selon la norme EN ISO 10211-1, un pont thermique correspond à une partie de l’enveloppe d’un bâtiment où la résistance thermique, par ailleurs uniforme, est modifiée de façon sensible par :

et/ou

et/ou

Un pont thermique ou sa valeur Ψ est influencé par deux types de contraintes :

On distingue selon la forme, les ponts thermiques dits «linéaires» (Ψ) qui se développent sur une longueur et les ponts thermiques dits « ponctuels » (χ) qui eux, se réfèrent à un point. Longtemps, ces points faibles du bâtiment ont été négligés, mais à présent et par le biais de la réglementation PEB notamment, il est obligatoire de les prendre en compte.

Différentes solutions s’offrent alors au concepteur :

Dans la PEB, il faut d’abord choisir la méthode de prise en compte (option A, B ou C) dans l’onglet « volume protégé », ensuite, le type de pont thermique (linéaire ou ponctuel), et enfin, encoder les valeurs Ψ ou χ.

Dans le PHPP, les valeurs Ψ et χ sont à encoder dans l’onglet « surfaces » à partir de la ligne 143 (PHPP2007) ou 144 (PHPP 8.5).

un service de

pmp

Plate-forme Maison Passive asbl

avec le soutien de